l_booz (l_booz) wrote in autour_de_rab,
l_booz
l_booz
autour_de_rab

Défi : Couples insolites Comment Sirius et Regulus passèrent de l’autre côté du voile.

Auteur : [info]l_booz 

Titre : Comment Sirius et Regulus passèrent de l’autre côté du voile

Disclaimer : Si j’étais JKR, Théodore et Neville seraient les personnages principaux, Dumby serait ouvertement gay et Snape serait le roi du monde !

Rating : PG ou PG - 13

Type : enchainement de drabbles

Défi : Couples insolites

Personnages: Regulus, Percy, Sirius et les autres.

Nombre de mots : 1600 (16 x 100)


Note:  Eh bien je voulais faire une fic, mais je suis dans les drabbles jusqu’au cou en ce moment donc la forme s’est imposée à moi sans me demander mon avis.

 

Ceci est la première partie d’une trilogie de suite de drabbles qui vise à mettre Regulus et Percy ensemble. Je voulais tout poster en un coup mais je me suis dit que j’allais peut être le faire en trois fois plutôt que de tout balancer.

 

J’espère que ça vous plaira. Je vous souhaite une bonne lecture.

 

 

Comment Sirius et Regulus passèrent de l’autre côté du voile.

 

Les plus polis le qualifiaient d’ambitieux et hautain, les autres disaient qu’il s’agissait d’un petit con arrogant et prétentieux, mais tous s’accordaient à dire qu’il est le meilleur dans son domaine, même si ce domaine n’était qu’administratif.

Percy Weasley, lui, se foutait de tout cela comme de son premier rapport sur les doubles fonds de chaudrons. Il y avait bien longtemps que son esprit semblait être ailleurs et qu’il ne faisait plus attention aux rumeurs du ministère, depuis ce jour de septembre où il avait trouvé cet étrange bout de parchemin entre ses dossiers :

Arcade des passages, mode d’emploie. 

 

***

 

Sirius s’ennuyait, il était enfermé dans cette pièce depuis bien trop longtemps selon lui, et comme de nombreuses personnes pouvaient en attester, un Sirius qui s’ennui est un Sirius dangereux.

Faisant un nième tour, cherchant à enfoncer chacune des briques qui l’entouraient (il avait vu faire ça dans un film moldu), il sursauta presque lorsqu’il sentit l’une d’elles céder suivi du grondement d’une masse que l’on déplace, déchirer le silence. Sa surprise fut complète lorsqu’une voix, qu’il reconnu instantanément, surplomba le bourdonnement des pierres et son visage se figea de jalousie en constatant que Regulus n’avait pas pris une ride.

 

***

 

Regulus s’était évanoui après que les Inferi l’avaient emporté. Il se souvenait de la douleur des griffes s’enfonçant dans sa chair et des ténèbres qui l’entouraient peu à peu mais du reste, seule l’image d’une paire d’yeux verts bruns et d’un rire retentissant dans le silence restait dans son esprit. Lorsqu’il se réveilla, il eut l’impression d’être dans sa chambre d’adolescent, tant la pièce était baignée dans les ombres. Ce n’est que peu de temps plus tard qu’il s’aperçu de son erreur mais un bruit sourd l’empêcha de poursuivre ses introspections : c’est fou ce que Sirius avait vieilli !

 

***

 

En voyant ce morceau de parchemin, Percy eut l’impression de plonger dans une pensine. Devant lui son double de trois ans se tenait droit au milieu de la librairie et pendant un instant il lui sembla que le jeune Percy le transperça de ses étranges yeux. Percy Adulte allait commencer à parler quand la porte s’ouvrit pour laisser passer un jeune homme qui devait à peine avoir dix-huit ans et qui ne semblait pas les remarquer. Pourtant exactement au même moment, les cœurs des deux Percy avaient raté un battement sous le regard zinzolin. Dans une autre dimension Dumbeldore sourit.

 

***

 

        Pourquoi tu as vieilli ?

        Tu devais être mort !

        Je le suis ! Tu n’es pas mort toi ?

        Je ne crois pas. Je me suis pris un simple Stupefix, on ne meurt pas d’un simple Stupefix, JE ne meurs pas d’un simple Stupefix.

        Il faut croire que si puisque JE suis mort et que je ne vois pas pourquoi je me retrouve ici avec toi si tu ne l’est pas aussi.

        Si je ne suis pas quoi ?

        Mort Sirius Mort !

Sirius sembla un instant choqué avant de se reprendre :

        Et si tu étais vivant ?

 

***


Percy, comme le confirmait sa réputation, était d’une méticulosité presque maladive, aussi n’eut-il pas trop de mal à retrouver, parmi tous ses dossiers, celui qu’il avait rapidement regardé duquel s’était envolé le morceau de parchemin avant qu’il ne le classe. Il sacrifia tout son après midi à la lecture du rapport. Lorsqu’il rentra chez lui, il prit le temps d’ordonner les informations qu’il avait trouvé avant de contacter son tout nouveau beau-frère. Il savait qu’Harry formerait aussitôt une équipe pour secourir son parrain et il devait en faire partie. Sirius ne serait pas le seul à être sauver ce soir.

 

***

         Tu racontes n’importe quoi Sirius ! J’ai été emporté par des Inferi, bien sur que je suis mort !

L’ainé des Black réfléchi à ces mots, les sourcils froncés signe d’une intense concentration.

        Depuis combien de temps es-tu là ?

La question eut au moins le mérite de faire sursauter Regulus qui s’attendait à ce que son frère proteste d’avantage.

        Je ne sais pas, je me suis fais tiré au fond du lac, puis plus rien. Je me suis réveillé quand tu es entré dans la chambre. Pourquoi ?

        Tu es mort il y a plus de dix-neuf ans Reg.

 

***

 

Harry n’y avait d’abord pas cru, puis il n’avait pas voulu y croire. Il fallut à Percy toute sa force de persuasion pour convaincre le Survivant, le vainqueur de Voldemort – et accessoirement l’époux de sa sœur – d’écouter ce qu’il avait à dire. Ils passèrent la soirée à étudier les parchemins qu’avait amassés le jeune Weasley et au matin, ils avaient assez d’informations pour élaborer le plan de sauvetage Black. A ce moment là, ni Percy, ni Harry ne savaient à quel point le nom de leur opération était bien choisi. Dans une autre dimension, Dumbeldore avala un bonbon au citron.

 

***

 

La déclaration de son frère avait laissé Regulus abasourdit. Bien sur il n’avait pas manqué de remarqué l’aspect vieillit de Sirius, mais jamais il n’avait pensé que sa mort remontait à si loin. Si son frère disait vrai, pourquoi avait-il l’impression de s’être opposé à son maître il y a une journée à peine ? Il sourit en songeant que Severus lui aurait expliqué cela avec un tas de mots savants et tous plus compliqués les uns que les autres et son cœur se serra. Il s’aperçu qu’il voulait savoir ce qui était arrivé après sa mort.

        Sirius, raconte-moi …

 

***

 

        Alors L’Arcade c’est un endroit où les âmes …

        C’est vraiment Percy qui a trouvé le moyen de ramener Sirius ?

        Qui veut du thé ?

        … qu’une personne importante de leur ancienne vie …

        Votre sens de l’organisation m’étonnera toujours Potter.

        Pourquoi avoir descendu les portraits Harry ?

        … parce que le lien doit être assez fort …

        Il a trouvé un bout du dossier en rangeant ses archives.

        Je crois que ledit dossier est entrain de servir de serviette à Monsieur Lupin Harry.

        Teddy lâche ça !

De mémoire de Black, jamais Grimmaurd Place n’avait été aussi animé.  

 

***

 

        Et alors mon Moony m’a laissé une chance et il a persuadé Harry …

Regulus allait devenir fou. Quand il avait demandé à son frère de lui résumer les événements qui étaient survenus après sa mort, il ne pensait pas que son frère allait lui faire un compte rendu détaillé de son histoire avec Remus Lupin. Il allait demander grâce lorsque son frère s’interrompit de lui-même.

        Tu as senti ça ?

        Senti quoi ?

Mais Sirius ne répondit pas. Il y eut une minute de flottement durant laquelle rien ne se produisit et soudain Sirius disparût laissant son frère seul.

 

***

 
        Alors Harry, toi tu te mets de ce coté là de l’Arcade et toi Ron tu pose Teddy de l’autre côté.

        Est-ce qu’on est vraiment obligés d’utiliser le sang de Ted pour un rituel ridi …
 

        A moins que tu ne trouve le moyen de raviver le sang du corps de Remus Lupin, Hermione, Ted est le seul moyen que nous ayons.

La jeune femme grommela et laissa son mari partir avec le petit métamorphomage, il ne sera pas dit qu’elle n’avait pas empêché cette mascarade. D’un coté et de l’autre de l’Arche, Teddy et Harry firent couler leur sang.

 

***

 

        Aheurg !  

Ron releva la tête en voyant l’enfant dans ses bras taper joyeusement dans ses mains.

        Sirius !

        Ron !

        Aheurg !

Sirius regarda un instant l’enfant que tenait Ron dans les bras.

 

        Il ne te ressemble pas du tout tu sais.
 

        Hein ? Ah Teddy ! Bien sur qu’il ne me ressemble pas c’est …

        Sirius !

L’ancien prisonnier cru que sa dernière heure allait vraiment venir lorsque son filleul essaya de l’étouffer en le prenant dans ses bras. Heureusement, Percy vint rapidement à sa rescousse. Il n’allait pas laisser Harry ruiner ses recherches non mais oh !

 

***

 

Regulus était seul, encore. Autour de lui, les ombres n’avaient pas perdu de leur densité. Il ne savait plus trop depuis combien de temps Sirius l’avait quitté. Il s’était aperçut que le temps ne semblait pas avoir de prises en ce lieu. Il avait bien essayé de se distraire en façonnant les volutes de fumée noire mais ce jeu l’avait vite lassé, alors il s’est allongé sur le lit et s’est mis à se souvenir. Il ne voulait pas penser à ce qui allait arriver si Sirius ne revenait pas. Il ne voulait pas croire en une éternité de solitude.

 

***

 


–    Et alors Percy m’a appelé et …

        Tu dis qu’il y avait ton frère avec toi ?

        Mais je pensais qu’il était mort …   

        Tu peux nous décrire avec précision l’endroit où tu te trouvais ?

Sirius était sorti de l’Arche depuis moins de quinze minutes qu’il avait déjà envie d’y retourner, ne serait-ce que pour préserver sa santé mentale.

        Il faut chercher Regulus !

Surpris par le ton, il leva la tête. Devant lui Percy Weasley semblait plus déterminé que jamais. Sirius n’eut pas le temps de s’étonner, déjà le jeune homme lui plaçait un couteau dans la main.

 

***

 

Regulus eut à peine le temps de d’analyser l’étrange sensation qui lui vrilla l’estomac qu’il se trouva rejeté de l’autre côté du voile. Il fut rattrapé par deux bras qui l’empêchèrent de tomber. Sirius s’était préparé à recevoir son frère et c’est les bras grands ouverts qu’il avait attendu la fin de l’incantation. Malheureusement pour lui, il avait mal calculé sa trajectoire, aussi lorsque Regulus, s’appuyant sur le tors d’un Percy Weasley rougissant, leva les yeux, ce fut pour voir le grand Sirius Black les bras ouverts et le regard teinté d’incompréhension et alors, il ne put retenir son rire.    

 

Fin.

 

 

Merci d’avoir lu.



Merci encore à
[info]felisoph  pour le tag auteur et pour avoir aidé une pauvre petite nouvelle qui égare encore ses petits cailloux blancs sur les chemins de LJ

Tags: auteur : l_booz, drabble, défi : couple insolite, percy, sirius
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    Anonymous comments are disabled in this journal

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

  • 11 comments