felisoph (felisoph) wrote in autour_de_rab,
felisoph
felisoph
autour_de_rab

  • Mood:

Défi : Quai 9 3/4 - Le grand départ


Titre : Le grand départ
Disclaimer : Non, rien de rien... Non, je ne possède rien...
Défi : Quai 9 3/4
Rating : PG
Type : fanfic
Personnages : Sirius, Orion, Walburga (mention des cousines Narcissa et Bellatrix)
Nombre de mots : 1061




Le quai 9 ¾ était déjà bien encombré lorsque la famille Black fit son apparition. Regulus ouvrait de grands yeux fascinés : il découvrait enfin ce départ pour Poudlard tant rêvé. Combien de fois avait-il fait raconter par le menu cette journée particulière à ses cousines lors des diners de famille ! Durant plusieurs années, Bella avait réussi à lui faire croire que les futures premières années étaient parquées dans un wagon spécial, avec les bagages, tout le long du trajet. Cissy lui avait quant-à-elle fait un récit un peu enjolivé des montagnes de friandises qui s’échangeaient dans le Poudlard Express. A force de les faire parler et l’âge aidant, il avait fini par démêler le faux du vrai mais rien ne l’avait préparé à une pareille cohue, à ces cris joyeux d’amis qui se retrouvaient, à ces jurons d’adultes qui se faisaient écraser les orteils par une malle mal arrimée.

 

Du haut de ses onze ans, le petit garçon impressionné aurait bien aimé glisser sa main dans la chaleur réconfortante de celle d’un adulte. Malheureusement, cette option n’était pas envisageable. Un Black digne de ce nom n’avait pas besoin d’une béquille. Un Black digne de ce nom faisait front et se campait solidement sur ses deux pieds face à ses peurs. Et Regulus voulait plus que tout être un Black digne de ce nom. Alors il faisait taire son appréhension. Le dos bien droit, le menton relevé, la démarche assurée, il observait chaque détail de son environnement à la recherche de repères familiers. Son père posa la main sur son crâne :

 

-       « Tout va bien, fils ? »

 

Regulus leva vers lui un regard lumineux : il était si rare que son père lui adresse directement la parole ! Enterrant au plus profond de lui-même toute peur, il sourit et répondit d’un ton assuré par l’affirmative. Avant qu’il puisse faire la moindre tentative pour prolonger cette amorce de conversation, son père avait négligemment ébouriffé ses cheveux et s’était détourné pour saluer une connaissance. Le petit garçon soupira tandis qu’à son oreille résonnait la voix sarcastique de son frère :

 

-       « Il faudra bien t’y résoudre un jour, petit roi, tu ne comptes pas… »

 

Regulus se mordit la lèvre pour ne pas répondre à la provocation : Sirius n’attendait que cela, il savait tellement bien appuyer exactement là où ça faisait mal. Il se contenta donc de lui jeter un regard noir en se promettant de lui faire payer ça. Depuis plusieurs années, les rapports entre les deux frères étaient devenus tendus et c’était à qui contrarierait le plus l’autre. Alors Sirius ne se privait jamais de moquer le besoin de reconnaissance de son cadet tandis que Regulus prenait un malin plaisir à faire échouer toutes les tentatives de rébellion de son ainé. La situation s’était encore envenimée lorsque, contrairement à la tradition familiale, Sirius n’avait pas été envoyé à Serpentard mais à Gryffondor. Ce dernier point, surtout, avait été vécu comme un affront : Serdaigle aurait encore été acceptable, quoique décevant, mais Gryffondor…

 

Regulus se souvenait encore de la colère hystérique de sa mère lorsque la lettre bien peu contrite de Sirius était arrivée. Il s’était enfermé dans sa chambre en attendant que la tornade passe mais n’avait pu éviter d’entendre les horreurs proférées par sa mère sur le compte de Sirius. Il s’était juré que, lorsque son tour viendrait, son écharpe à lui serait verte et argent. Il avait pleuré longuement sa rage contre ce frère qui ne faisait rien comme il fallait, qui compliquait toujours tout et qui allait encore une fois en subir les conséquences, cet idiot ! Ironiquement, le surlendemain Regulus était pour la première fois invité à pénétrer dans le bureau où son père recevait un associé. Il s’ennuya à mourir le temps que dura l’entrevue mais il aurait plutôt renoncé à sa lettre d’admission à Poudlard que de l’admettre. A compter de ce jour, il ne fit plus qu’ardemment travailler à être ce fils que ses parents voulaient tant.

 

Alors ce jour de rentrée, sur le quai 9 ¾, Regulus tenait parfaitement son rôle. Du coin de l’œil, il vit son frère se redresser et faire un geste vers la droite. Il tourna la tête et aperçut James Potter, celui que Sirius appelait son frère et que Regulus avait appris à détester avant même de découvrir sa tête, quelques mois plus tard sur les photos dont Sirius avait tapissé sa chambre. Potter riait avec ses parents quand Sirius le héla et fit un premier pas dans sa direction.

 

Ayant identifié son oncle et Narcissa un peu plus loin, Regulus posa vivement une main sur le bras de sa mère qui s’apprêtait à arrêter Sirius dans son élan d’une remarque cinglante.

 

-       « Mère, je crois que nous devrions aller saluer Oncle Cygnus »

 

Aussitôt, les serres de Walburga s’abattirent sur l’épaule de son ainé, le faisant pivoter. Orion eut un sourire en coin dans lequel Regulus voulut lire une certaine fierté puis constata :

 

-       « Ton frère a raison, Sirius. Tu devrais avoir compris l’importance de la famille, des liens de sang, à ton âge tout de même. »

 

Sans lui laisser l’opportunité de répondre, il s’engagea dans le sillage de son épouse, laissant les deux garçons face à face. Les yeux de Sirius lançaient des éclairs, ceux de Regulus n’étaient qu’une nappe de mercure insondable. Ce fut pourtant lui qui prit la parole, avec un fin sourire :

 

-       « Tu vois, il peut m’écouter, parfois… »

 

Sirius serra les poings mais parvint à se maitriser d’un regard vers leurs parents. Il ne leur ferait pas le plaisir de l’humilier sur ce quai de gare bondé de ses amis et connaissance. Il agita la main vers la famille Potter et cria à James de leur garder un compartiment « spécial maraudeurs ». Puis, comme on monte à l’échafaud, il se détourna vers les siens. Passant à coté de Regulus, il siffla entre ses dents :

 

-       « Sale cafard. Un jour je t’écraserai d’un simple coup de talon ! »

 

Regulus ne se laissa pas troubler, ce genre de menaces leur était coutumier depuis quelque temps. Il haussa les épaules et rétorqua à mi-voix :

 

-       « C’est ça, pauvre taré. On en reparlera dans dix ans. On verra bien lequel des deux aura écrasé l’autre ! »

.
Tags: auteur : felisoph, défi : quai 9 3/4, fanfic, orion, sirius, walburga
Subscribe

  • Hors défi

    Titre : Mort et Happy end…. Rating : PG Personnages Neville et Regulus, surtout. Quelques apparitions de Severus, de Théodore…

  • Hors-défi : Regard noir

    Titre : Regard noir Personnages : Sirius, Regulus Disclaimer : Personnages et univers sont né de l'imagination de JK Rowling. Nombre…

  • Merci, Bella. Défi: fragments

    Titre …Merci, Bella Personnages/Pairing: Regulus Black, Bellatrix Black, Franck Londubat, Sirius Black, James Potter… mais bon,…

  • Post a new comment

    Error

    Anonymous comments are disabled in this journal

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

  • 7 comments