jaakublue (jaakublue) wrote in autour_de_rab,
jaakublue
jaakublue
autour_de_rab

Défi acrostiche et plus encore : Regarde-moi

Titre : Regarde-moi
Disclaimer : Sans JK Rowling, qu'aurions-nous fait ?
Rating : G
Type : Défi : acrostiche et plus encore
Personnages : Regulus, Sirius
Nombre de mots : 335
(C'pas possible, faut que j'arrête avec les Brother Complex)




Regulus et Sirius Black étaient aussi opposés que la Lune et le Soleil,
En eux brillaient des lumières contraires.
Gouverné par un feu flamboyant, l’aîné appartenait aux intrépides Gryffondor,
Abandonné ou renié par une famille qui ne partageait pas ses convictions.
Regulus aurait pu suivre la voie de son frère, mais étant obéissant, timide,
Doutant toujours de tout, il n’avait compris le besoin de tout laisser tomber pour s’affirmer,
Et pourquoi était-il si égoïste, ce frère avec qui il avait partagé son enfance ?

Mais bien qu’il tienne à sa famille, ça n’empêchait pas la fratrie d’avoir explosé.
On savait bien que les deux frères ne se parlaient jamais, on le savait :
Ils se détestaient mutuellement, ça se voyait. Mais…

Si l’un était malheureux de son sort ?
Il ne se confiait pas assez pour qu’on s’en rende compte.
Regarde-moi, engueule-moi, frappe-moi ! pensait-il souvent au creux de son lit.
Il versait souvent des larmes, déchiré qu’ils n’évoluent plus dans le même monde.
Un jour, il s’était mis en travers de son chemin avec l’intention de vider son cœur.
Sirius l’avait à peine regardé, avait continué sa route comme s’il était une plante en pot.

Regarde-moi, mon frère, regarde-moi... Qu’as-tu à y perdre ?
En toi couve une tristesse que tu caches bien, t’en rends-tu compte ?
Grisé par ta rébellion, tu n’as pas conscience de ce que tu es susceptible de perdre.
Ah, tu penses que tout est à jeter, mais si tu savais ce que je voudrai te dire, tout ce que les
Ragots n’imagineront jamais, tu serais bien surpris, mon frère.
Dis-moi un peu pourquoi tu ne veux pas comprendre… Arrête de te jouer de moi
Et donne-moi l’occasion de m’expliquer, rien qu’une fois.

Mais, après tout, nous avons bien le temps, n’est-ce pas ? J’attendrai que tu t’assagisses.
Oh, je suis malheureux, mais ça n’est pas bien important, toi, tu as l’air heureux.
Il faudra qu’on en parle, quand on sera devenu des adultes, Sirius. On aura bien le temps.
 
Tags: auteur : jaakublue, défi : acrostiche et plus encore, sirius
Subscribe

  • Post a new comment

    Error

    Anonymous comments are disabled in this journal

    default userpic

    Your IP address will be recorded 

  • 8 comments